arrow-down-2arrow-downarrow-rightarrow-upfacebook-colorfacebookgallerygoogle-colorgoogleico_allacciamento_acquaico_aria_condizionataico_asciugacapelliico_cassaforteico_clockico_downloadico_frigoriferoico_galleryico_lavastoviglieico_linkico_mapico_microondeico_parkingico_presa_energiaico_riscaldamentoico_sendico_servizi_igieniciico_socialico_telefonoico_tvico_wifilogo_le-dunepage-arrow-leftpage-arrow-rightpage-listpenpinterestsharetwitter

La nage à la vénitienne est une technique de nage qui s'est développée dans la région de la lagune de Venise et dans les zones limitrophes et avec laquelle un seul rameur muni d'une ou deux rames peut suffire pour faire avancer l'embarcation.
Ses caractéristiques sont les suivantes : nage debout face à la proue, utilisation d'une ou deux rames maniées par le même rameur, l'exigence de manœuvrer en toute liberté une rame parfaitement lisse, sans manchon de fixation, sur un tolet ouvert appelé « forcola » pour faciliter les manœuvres et la conduite, et l'absence de gouvernail.
Chaque embarcation traditionnelle a un nombre de postes de nage donné et donc de logements pour les « forcole » (nogari ouvògari).
Les postes clés sont le « pope », qui vogue à la poupe avec la forcola sur la droite, détermine le cap de l'embarcation et commande l'équipage, et le « provier » à la proue, avec la forcola à gauche, qui imprime la force et donne la cadence que tous les rameurs doivent respecter.
Entre le « pope » et le « provier », on trouve les positions de « lai », avec la forcola à droite derrière le « provier », et de « sentina » avec la forcola à gauche, devant le « pope ».
 
© Villa al Mare snc - Davide Ballarin
Tous droits de reproduction réservés. La reproduction totale ou partielle, sous quelque forme, sur quelque support et par quelque moyen que ce soit est interdite sans l'autorisation écrite de Villa al Mare snc - Davide Ballarin